12

Trilogie « la Sélection » de Kiera Cass

 

la-selection,-tome-1---la-selection-284962-horz

Trilogie la Sélection, de Kiera Cass

Éditions Robert Laffont, collection R

 

 

Résumé du tome 1:     Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

 

 

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ  Mon avis Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

 

Cette trilogie fut une véritable belle découverte pour moi. Globalement, cette série fut un coup de cœur, une vraie merveille. Pourtant, elle avait mal commencé avec un tome 1 manquant cruellement d’action.

Comme dit plus haut, le « premier contact » avec la série de Kiera Cass ne fut pas le plus convaincant. Le tome 1 est fade. Il lui manque ce petit quelque chose qui le rend à part. Je trouve que, dans ce tome, l’auteure n’a pas laissé sa signature, sa marque, qui aurait pourtant fait toute la différence. De plus, le tome 1 est trop introductif à mon goût. J’aurai aimé rentré plus rapidement dans l’histoire et dans l’action, qui tarde vraiment à arriver. Je dirai même qu’elle ne survient que dans le deuxième volume. Mais revenons-en au premier. J’ai vite pris conscience, au départ, que la Sélection manquait d’autre chose: l’originalité. Je sais que ça ne va pas plaire à tout le monde que je dise ça, que certains en ont marre qu’on y fasse toujours référence, mais j’ai trouvé une grande ressemblance entre Hunger Games et l’œuvre de Kiera Cass. Le jeu télé-visé, l’Amérique détruite et remplacée par un nouvel État… Et ce n’est qu’une partie de la similarité entre les deux livres. Passons.

A part cela, les personnages ne m’ont pas de suite convaincue. Trop clichés, entre Maxon le chevalier servant, Aspen le « rebelle », Céleste la garce… Et puis, finalement, de fil en aiguille, j’ai appris à les connaître, à m’attacher à eux. América, quant à elle, n’a pas été transcendante par son caractère dans ce tome-ci. Un peu trop banal de mon point de vue.

L’écriture de l’auteure, elle, est fluide, simpliste, sans trop de descriptions ni trop de passages écourtés brusquement. Bref, ce n’est ni un style que je retiendrais pour sa beauté, ni un style que je n’apprécie pas.

Quant à l’histoire de fond, même si, aux souvenirs que j’ai, on n’en apprend que très peu dans ce volet, j’ai tout de même trouvé que Kiera Cass avait plus ou moins approfondi l’histoire d’Illéa, ou qu’elle avait au moins pris la peine de lui en donner une.

 

 

(ATTENTION, A PARTIR DE LA, RISQUE DE SPOILERS) J’en viens maintenant aux tomes 2 et 3, que je vais regrouper puisqu’ils tiennent la même place dans mon cœur et que je n’ai pas envie de vous imposer une chronique qui s’éternise. J’ai tout simplement ADORÉ, si ce n’est pas pour dire idolâtrer ! D’accord, j’exagère peut-être un peu. Mais en tout cas, ces deux volumes sont d’énormes coups de cœur qui rattrapent tous les points négatifs de leur prédécesseur.

L’histoire se démarque nettement plus que dans le tome 1. Et l’action que je reprochais pas assez précédente dans ce dernier… Et bien, là je suis servi, et notamment dans le dernier volume ! Les Renégats, qu’on mentionnait vaguement dans la Sélection interviennent trois fois plus dans l’Élite et l’Élue. Et puis, il y a toutes ces révélations qui surviennent. J’étais bouche-bée, parfois choquée, parfois même hyper angoissée par les conséquences de ces aveux.

Ensuite, venons-en aux personnages, plus précisément à celui d’América. J’ai trouvé qu’elle avait évolué d’une façon incroyable. Alors que dans le tome 1 et même parfois dans le 2, elle ne cesse de pleurnicher, de se lamenter, dans l’Élue, elle prend enfin ses décisions, sa vie, en mains. Au lieu d’attendre que tout lui arrive tout cuit dans le bec, elle décide enfin d’être maîtresse de ses propres choix. Enfin, elle se démène pour que Maxon la choisisse elle. Je suis encore étonnée de l’évolution impressionnante d’América.

Au fur et à mesure que la série avance, l’auteure nous dévoile par fragments l’histoire d’Illéa, pour notre plus grand plaisir. Nous en apprenons plus petit à petit, (SPOILER TOME 3) et notamment que la monarchie instaurée par Grégory Illéa n’est pas si parfaite que ça, et que cet homme n’avait en vérité qu’un seul but: assouvir sa soif de pouvoir, faire sien Illéa. (FIN SPOILER)

Je ne vous parle même pas de la romance ! De toute façon, je risque de vous spoiler un max, et ce n’est pas mon but, même si j’aurai pu vous prévenir d’un risque de spoiler comme fait dans le paragraphe au-dessus. En tout cas, j’ai adoré l’histoire d’amour qui ne fait que croître de tome en tome, même si elle a eu ses hauts et ses bas. Mais quand même plus de bas 😉

Et enfin… La fin. Je n’arrive presque pas à trouver les mots tant c’est aller vite. Peut-être parfois même trop vite. Et c’est vrai que Kiera Cass a choisi un dénouement un peu trop simple pour son histoire. Mais bon, je ne vais pas m’en plaindre, la fin me convient parfaitement !

 

 

Pour résumer

La Sélection, dans son ensemble, fut une dystopie incroyable rehaussée par une belle romance, touchante et adorable. Malgré un début décevant avec le premier tome, les deux autres volumes sont largement à la hauteur de mes attentes.

 

La sélection

Ce que j’ai préféré: la romance ; Maxon ; l’histoire d’Illéa ; les révélations

Ce que j’ai moins aimé: le tome 1 ; certains points trop similaires à Hunger Games

 

Je le conseille à: tous ceux qui aiment les histoires d’amour et le genre dystopique.

19

IMM (In My Mailbox) °1

Bonjour!

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un premier IMM. En vérité, il date de mercredi 25 juin, mais peu importe, j’avais vraiment envie de vous présenter mes nouvelles acquisitions livresques !

 

P10207701

 

– La Sélection tome 3: L’Elue:  (RISQUE DE SPOILERS)  La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.
America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné.
Car il ne doit en rester qu’une…

 

– Love letters to the dead:  Au commencement, c’était un simple devoir. Écrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est réellement passé, la nuit où May est décédée.
Love letters to the dead est une lettre d’amour à la vie.

 

– Keleana tome 1: l’Assassineuse:   Au royaume d’Adarlan, seule la secte des Assassins ose encore s’opposer au pouvoir du roi.
Keleana, la plus célèbre assassineuse du pays, a été condamnée aux travaux forcés.
Pour gagner sa liberté, elle doit combattre dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant quatre années.
Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans la cité royale et la jeune fille, pour sauver sa peau, devra trouver des alliés à la cour même du roi.
Et jouer de toutes les armes dont elle dispose.
Son entraîneur, le capitaine Chaol, et le prince Dorian qui l’a prise sous son aile sont-ils dignes de confiance?
En tout cas ils ne sont pas insensibles à ses charmes…

 

P10207731

Pour la petite info, ils ont tous été acheté aux librairies Gibert Joseph, les trois d’occasion ! Je suis vraiment vraiment super contente de les avoir trouvé si peu cher ! L’Elue a été lu en une journée, et ma soeur est en train de lire Keleana.

 

KISS ♥

15

Bienvenue

Bonjour !

Comme je débarque tout juste sur la toile livresque, je voulais « fêter » ça en créant un petit article de bienvenue ! Je suis ravie de rejoindre la « communauté des livres ».

Ainsi, je posterai des avis sur mes lectures (en bref, des chroniques), des rendez-vous livresques (Top Ten Tuesday, C’est lundi que lisez-vous ? etc…), des bilans, des IMM (In My Mailbox)… Bref, tout un tas de trucs autour d’un seul et unique sujet: les livres !

Sur ce petit article d’introduction, je vous souhaite une bonne visite sur mon blog qui a (eh oui !) encore besoin d’être meublé…

Sans titre 8